La triple couronne masculine toujours pas conquise

 
La triple couronne masculine toujours pas conquise après 70 ans
 

En pleine saison de la triple couronne masculine de Golf Québec, nous vous présentons l’histoire des trois tournois qui la composent soit le Championnat provincial amateur masculin, le Duc de Kent et l’Alexandre de Tunis.

Étrangement, depuis la mise en place de la triple couronne en 1950 avec l’arrivée du Tunis, aucun joueur n’a remporté les trois tournois dans la même année. Toutefois, neuf d’entre eux ont mis la main sur les trois trophées dans leur carrière. Parmi les gagnants les plus prolifiques des tournois de la triple couronne, mentionnons Graham Cooke (Summerlea; 13), Robbie Jackson (Royal Montreal; 7), Lee Curry (Rideau View; 6), Pierre Archambault (Laval-sur-le-Lac/Kanawaki; 5), Steve Davies (Royal Montreal; 5) et Yves Tremblay (Sorel-Tracy; 5).

Le championnat amateur

Comme nous l’avons relaté dans une chronique précédente, le premier championnat amateur d’envergure provinciale s’est déroulé le 19 juin 1920 au Country Club de Montréal et a été témoin de la victoire de T. B. Reith de Beaconsfield avec des rondes de 80 et 76.

Depuis, trois joueurs ont remporté l’épreuve à quatre reprises soit Graham Cooke, Steve Davies et Tom Riddell (Beaconsfield), ce dernier pendant la période où le championnat était disputé en partie par trous entre 1936 et 1965. Il est à noter toutefois que l’événement a dû être annulé entre 1941 et 1945 en raison de la Seconde Guerre mondiale.

C’est le club Royal Montreal qui a eu l’insigne honneur d’accueillir le tournoi le plus souvent avec neuf présentations. C’est aussi lui qui a vu le plus de ses membres l’emporter, soit à seize reprises.

Lors de la centième édition de l’événement, en 2017, nous avons aussi assisté à la victoire du plus jeune champion de l’histoire alors que Christopher Vandette de Summerlea s’est emparé du titre à -7 après quatre jours d’intense compétition. Il n’avait alors que 15 ans.

En 2020, l’épreuve s’est exceptionnellement déroulée sur deux rondes, pandémie oblige, tout comme entre 1920 et 1935 et en 2007 (pluie). Le jeune Malik Dao (Summerlea), à seulement 16 ans, en a profité pour établir le record du tournoi sur deux rondes avec des rondes de 70 et 67 pour un combiné de -7 à Lachute. En 2019, Julien Sale (Rivermead) avait fracassé le record pour quatre rondes avec un combiné de 264 (-24) sur le parcours de Beauceville.

Le tournoi Duc de Kent

Le 23 juin 1934, le Kent Golf Links et son professionnel Jules Huot ont tenu l’édition originale du premier tournoi sur invitation majeur dans la région de Québec sous les auspices de l'Association de golf de la province de Québec. Le parcours était adjacent à la Chute Montmorency et à un hôtel nommé le Kent House en l’honneur du Duc de Kent Édouard-Auguste, le père de la reine Victoria et quatrième fils du roi George III. Le duc de Kent y avait logé entre 1791 et 1794 alors qu’il commandait les troupes britanniques dans la région.

Les participants au tournoi pouvaient opter pour le transport en bateau entre Montréal et Québec avec un souper à bord le vendredi soir et un petit déjeuner le samedi matin puis transport en autobus vers le parcours pour 36 trous de golf suivi d’un souper au Kent House. Autre ronde était disputée le dimanche matin avant le retour à Montréal lundi matin, le tout pour un forfait de 15 dollars et un weekend bien rempli. Cette première édition fut remportée par Gordon B. Taylor du club de golf de Kanawaki avec des rondes de 73 et 78.

Ce n’est que le 8 mars 1935 que le trophée Duc de Kent fut présenté par le nouveau duc récemment nommé, le prince George, le quatrième fils du roi George V et de la reine Mary. Le samedi 22 juin 1935, Gordon B. Taylor répéta son exploit de l’année précédente en levant le nouveau trophée grâce à un cumulatif de 159 par une journée pluvieuse qui avait quand même attiré 100 joueurs dont 60 % avaient un handicap de moins de 15. C’est en 1942 que le trophée s’est retrouvé au Royal Québec, son site permanent depuis.

Graham Cooke a établi une marque qui sera difficile à battre en remportant 5 fois le précieux trophée Duke de Kent. Personne d’autre ne s’est approché de ce record, si ce n’est André Gagné, membre du club hôte, avec trois titres à son actif dont le dernier en 1979, et Mickey Batten (BeauChâteau).

Le plus bas pointage lors du Duc de Kent est de 134 (70-64) coups sur deux rondes et a été réalisé par Mathieu Perron du Club Laval-sur-le-Lac en 2013 alors qu’il avait terminé sa dernière ronde de rêve avec une fiche de 7 sous la normale pour les six derniers trous.

En l’honneur d’André Gagné, un membre du Club de golf Royal Québec qui aura participé à l’événement à 55 reprises consécutives dans sa carrière amateur et qui a été intronisé au Temple de la renommée du golf du Québec en 2016, le trophée André Gagné est maintenant remis au meilleur joueur de la région de Québec dans le tournoi du Duc de Kent.

Le tournoi Alexandre de Tunis

Un championnat provincial supplémentaire a été prévu en 1950 par l'Association de golf de la province de Québec pour compléter le Championnat provincial amateur existant et le tournoi Duc de Kent.

D'une importance particulière pour le district d'Ottawa de l'AGPQ, ce championnat devait se tenir dans la région de l’Outaouais et être présenté à tour de rôle au Ottawa Hunt & Golf Club, au Club de golf Rivermead et au Royal Ottawa Golf Club.

En 1950, le gouverneur général du Canada, Lord Alexander of Tunis, a répondu à une pétition de Stuart Wotherspoon, président du Royal Ottawa Golf Club, et a généreusement accepté de parrainer ce tournoi amateur afin de promouvoir le golf à Ottawa. Depuis, de nombreux amateurs éminents de la région et de toute la province de Québec ont participé à l'événement.

Le premier tournoi Alexandre de Tunis a eu lieu au Royal Ottawa Golf Club, le samedi 3 août 1950. Bob Hall du Club de golf Summerlea a été le premier champion du Tunis avec un score cumulatif de 147 en une journée et en deux rondes. Holley Greaves, du Ottawa Hunt & Golf Club, a terminé en deuxième place, à trois coups du champion.

Le tournoi Alexandre de Tunis, plus communément appelé « Tunis », se poursuit encore de nos jours, le seul changement à son programme étant le nombre de clubs de l'OVGA qui accueillent le Tunis en rotation. Le Club de golf Camelot s’est joint au groupe de clubs hôtes en 2013 et le Rideau View a accueilli l’événement en 2014.

Parmi les joueurs qui ont remporté la victoire plus d’une fois dans cet événement figurent les talents locaux Mike Brown (Chaudière; 3), Lee Curry (Rideau View; 3), Glen Seely (Rivermead; 3), Bob Stimpson (Chaudière/Ottawa Hunt; 3), Don Cordukes (Ottawa Hunt; 2), Bill Holzman (Rideau View/Rivermead; 2) et Chris McCuaig (Ottawa Hunt; 2).

Le record de quatre victoires est partagé par le célèbre architecte de golf intronisé en 2008, Graham Cooke (Summerlea), et Robbie Jackson (Royal Montreal) qui dominait le golf amateur au Québec dans les années 1970 et qui a remporté l'épreuve quatre fois de suite de 1973 à 1976.

Le prodige de Rivermead, Julien Sale, a sérieusement travaillé sur cette série, ayant remporté les deux dernières éditions tout en établissant le record du tournoi de 133 avec des rondes de 66 et 67 à Rideau View en 2019.

Curieusement, en raison de la pandémie qui prévaut, 2020 marquera la première fois de leur histoire où le Tunis et le Duc de Kent ne seront disputés que sur 18 trous.

Marcel Paul Raymond
Joe McLean, collaboration spéciale


100 ans, ça se fête!