L’évolution des associations en plus de 100 ans

Comme on a pu le voir dans un numéro précédent, la première association régissant le golf au pays, l’Association de Golf du Canada, est née le 6 juin 1895. Elle est rapidement devenue l’Association Royale de Golf du Canada (ARGC) en juin 1896 suite à l’approbation de la Reine Victoria.

Au Québec, la première association couvrant l’ensemble de la province voit le jour le 5 avril 1920 avec l’Association de Golf de la Province de Québec (AGPQ) qui prend la place occupée par la Montreal & District Golf Association depuis l’avant-guerre.

Entre 1930 et 1945, avec notamment la crise économique et la Seconde Guerre mondiale, l’AGPQ a eu plusieurs occasions de démontrer sa résilience. Par exemple, pendant la guerre, l’Omnium du Québec acceptait même des golfeurs avec une marge d’erreur de quatorze et l’Association coupa temporairement les cotisations annuelles de 50 %.

La résurrection du golf se fit en 1946 avec un nombre rassurant de 20 compétitions. L’essor se poursuit avec 35 tournois en 1950 et ce chiffre est accru à plus de cent tournois pendant la saison de 1970, répartis sur les sept districts de l’Association maintenant appelée Association de golf du Québec (AGQ), dirigée par un conseil de 40 directeurs.

Du côté féminin

Au début, c’est l’ARGC qui organisait les championnats nationaux pour les dames dont le premier championnat féminin tenu en 1901 au Royal Montreal a été remporté par la vedette locale Mlle Lily Young.

Le 4 octobre 1913 à Montréal, Florence Harvey, du Hamilton Golf Club, a fondé la Canadian Ladies' Golf Union (CLGU), une succursale de la Ladies’ Golf Union de Grande-Bretagne. Douze clubs se sont alors joints à cette nouvelle association qui comprenait quatre sections, dont celle regroupant le Québec et l’Ontario sous la responsabilité de Mme J. H. Dunlop du Royal Montreal.

Cette nouvelle association a dû patienter jusqu’après la fin de la guerre 1914-1918 pour tenir sa première assemblée annuelle le 23 septembre 1920 à Hamilton. C’est alors que les premières discussions ont eu lieu sur la formation d’une première aile provinciale avec la CLGU - section Québec qui a vu le jour le 13 avril 1921 sous la gouverne de la Montréalaise, Mlle Beverly Robinson. À compter de ce moment, les clubs féminins de la province pouvaient voler de leurs propres ailes au lieu de dépendre d’un comité national.

C’est à partir de 1923 que les dames de la section du Québec ont pris en charge leur propre championnat, avec dorénavant une date et un site distincts de celui de l’AGPQ. Cette première expérience a eu lieu à Kanawaki avec la victoire de Mlle Sybil Kennedy de Royal Montreal.

En 1936, la CLGU nationale coupe les ponts avec la maison mère de Grande-Bretagne et, en 1966, sa raison sociale change pour l’Association canadienne des golfeuses (ACG).

En 1972, un nouveau logo est adopté par la Section du Québec puis, en 1992, la nouvelle image de la Section du Québec est adoptée. C’est à ce moment que l’acronyme francophone ACG précède l’acronyme anglophone CLGA sur le logo de l’association féminine.

Dans un prochain numéro, nous reviendrons avec la réunification des associations entreprise au 21e siècle.

Marcel Paul Raymond


100 ans, ça se fête!