André Gagné, prix Pierre-Nadon 2012

Un champion et un prince!

Non seulement le vétéran golfeur en sera-t-il à sa 50e participation au tournoi du Duc de Kent, il y prendra part de manière compétitive !

Mario Brisebois
(collaboration spéciale, publiée dans la Revue Golf International de juin 2012)



Personne ne sait si c'est un record absolu dans le monde, mais pour André Gagné, cette 50e participation consécutive à cette étape de la triple couronne d'une élite provinciale chez les amateurs constitue un réel exploit.

« Je ne pourrais dire s'il s'agit d'un record (ce qui l'est selon moi) en nombre d'années, mais je sais c'est une pas pire moyenne », raconte le vétéran de 67 ans avec l'humilité qu'on lui connaît.

Autre mérite pour Gagné : il n'a jamais été un figurant au Kent, mais un compétiteur de premier plan. À cet égard, rappelons qu'il a gagné ce tournoi à trois occasions.

Il compte aussi 24 places parmi les dix premiers, dont l'an dernier alors il a obtenu une honorable 4e position avec les jeunots dans des conditions loin d'être évidentes.
André Gagné (photo : Ovation Médias)

Précisons qu'il était passé au bistouri la semaine auparavant pour le soulager de pierres aux reins.

André Gagné a aussi été couronné champion du Québec (trois fois) et du Canada (en 2003) chez les seniors.

À ces titres de distinction, Gagné ajoutera le Prix Pierre-Nadon remis par les chroniqueurs de golf de la province. À l'image de Pierre Nadon, cet hommage est décerné à une personne qui s'est distinguée par son implication sociale envers son sport outre la compétition. Or, voilà 15 ans qu'il siège à la direction de Golf Québec dans la région de la Vieille-Capitale, dont quatre dans le rôle de président durant une période plus turbulente.

Il s'est avéré un élément clé afin d'éviter la séparation avec l'association provinciale en préconisant les justes valeurs.

« Il faut préciser que je comptais sur une formidable l'équipe pour m'entourer. J'ai toujours cru être qu'un président ne peut tout faire à lui seul. Il faut rallier les gens et travailler dans un groupe homogène pour la bonne cause. Merci à tous ceux qui m'ont accompagné », commente-t-il.

257 victoires!

André Gagné vit pour le golf. Natif de Boischatel (à deux maisons de la célèbre famille Huot), il a passé sa vie au club Royal Québec, où il a commencé à s'intéresser au golf comme cadet.

Il a remporté à 21 reprises le championnat du club, son dernier survenant il y a deux ans, pour une quatrième décennie victorieuse, au grand plaisir de son... « char » ! Car au Royal Québec, le titulaire obtient un stationnement réservé, à son nom s'il-vous-plaît, à l'entrée principale du pavillon.

Pour poursuivre avec les chiffres, Gagné s’est adjugé 257 tournois amateurs dans la région de Québec et ailleurs. Cela en fait des de cafetières, des télés et des « toasters » en cadeaux.

« Je me souviens qu'une victoire m'avait valu un ensemble de chambre à coucher. Marthe (sa fidèle compagne depuis 35 ans) aime blaguer que j'étais le gars parfait à marier. C'est parce que je possédais le trousseau au complet en double», raconte-t-il.

Lorsque sa femme et lui formaient un jeune couple, il n’y avait pas assez de pièces dans leur logement pour toutes les télés.

« Je ne peux confirmer combien d'appareils j'ai donnés à ma mère, à mes frères, à mes soeurs et ma belle famille », poursuit-il.

Une question: quel est le secret de la réussite d'André Gagné ?

« Mon père répétait souvent qu'il y a deux affaires qui ne durent pas dans la vie: les golfeurs qui n'atteignent pas leurs verts en coup réguliers et les chiens qui courent après les autos ! », mentionne-t-il.

André Gagné aurait pu devenir pro malgré un bon emploi au Ministère provincial de l'environnement.
« J'ai reçu une offre ici dans la région. C'était en 1976. J'ai en jasé avec Marthe avant de décliner. J'aime plus enseigner la technique et la compétition aux jeunes, mais l'aspect commercial du travail dans la boutique me plaisait moins. Comme j'ai toujours fait ce que j'aime, j'ai décidé de passer », continue-t-il.

A-t-il un regret au golf avec son palmarès?

« Je peux identifier la conquête du championnat canadien de 2003 (à Terre-Neuve). J'aurais tellement souhaité que Marthe soit à mes côtés. Elle a été et reste ma supporter numéro un. J'aurais souhaité qu'on partage ce moment ensemble », admet-il.

De vraies valeurs

Enfin, de toute sa collection, quels sont ses trophées lers plus importants?

« Je vais plutôt parler de mes plus belles récompenses de la vie. Il y a Marthe, nos deux enfants (adoptés). Nous serons bientôt d’heureux grands parents. Il y a la santé bien sûr », conclut André Gagné.

Après une fête spéciale le 12 juillet prochain, organisée la veille du début du tournoi Duc de Kent par la direction du Royal Québec de concert avec Golf Québec, il pourra ajouter le Prix Pierre-Nadon qui, lui aussi, a été un champion et un prince à la fois.

Reconnaissance des bénévoles

Programme de reconnaissance des bénévoles


Le Programme de reconnaissance des bénévoles de Golf Québec est une manière d'exprimer de la reconnaissance pour les contributions et les réalisations remarquables d'un bénévole qui a joué un rôle clé dans le soutien au golf amateur au Québec ou dans l'est de l'Ontario. De nombreuses raisons incitent les gens à devenir bénévoles : la croissance et la réalisation personnelles, la volonté de créer des liens sociaux et de renforcer leur collectivité.
 
Si vous connaissez une personne dont les efforts sont dignes de reconnaissance au niveau provincial, nous vous encourageons à en faire la mise en nomination en communiquant avec golfquebec@golfquebec.org.