Vincent Blanchette

Ses débuts au golf

Il a commencé à jouer au golf vers l’âge de 7-8 ans. Son père est un golfeur et il lui a acheté son tout premier bâton, un fer 7. Ils allaient frapper des balles ensemble et son père a remarqué qu’il avait un très bon élan. Il pratiquait aussi un autre sport avec passion, le hockey. Rendu en cinquième et sixième année, ce qui est très rare au primaire, son école offrait un programme Sport-études. Il a décidé de s’y inscrire en golf.

Son développement compétitif

Il avait 12 ans lors de son tout premier tournoi, le Championnat provincial pee-wee et moustique présenté à St-Jérôme. Il a très bien joué et cette expérience lui a donné la piqûre de la compétition. Depuis ce tournoi, il a constamment demandé à ses parents de l’inscrire à d’autres événements. Il a un peu délaissé le golf au secondaire pour se concentrer davantage sur le hockey en hiver, au collège Charles-Lemoyne, mais vers le secondaire 4 et 5, il a graduellement repris ses habitudes de golf. Puis, il a été repêché par la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Il s’est donc inscrit au cégep à Chicoutimi pour ne jouer qu’au hockey. En un an, il a fréquenté quatre clubs juniors majeurs. À 17 ans, il s’est rendu à Shawinigan, mais n’a pas été sélectionné dans l’équipe de hockey. Il est donc retourné à Saint-Jean-sur-Richelieu pour continuer à jouer au hockey dans une équipe junior AAA. C’est à ce moment qu’il dû faire un choix entre le hockey et le golf et qu’il a finalement décidé de changer de bâtons.

Son parcours universitaire

Il s’est inscrit en finances à l’université Gardner-Webb, en Caroline du Nord, où il a obtenu une bourse. La possibilité de jouer à l’année lui a permis de s’améliorer beaucoup et il a profité de son séjour chez les Américains pour devenir bilingue. Ce fut toute une expérience de vie pour lui. Comme il achève sa quatrième et dernière année de scolarité, il pense bien revenir au Québec et espère devenir professionnel de golf. Sinon, sa formation et son bilinguisme lui ouvriront certainement les portes du monde des finances.

Bénévolat et mentions spéciales

Il fait un peu de bénévolat au Club de golf Pinegrove. Il aide l’entraîneur dans les cliniques juniors et espère donner le goût de jouer aux jeunes.

Sélectionné parmi les meilleurs de sa conférence « Big South » aux États-Unis, il a reçu la mention « All Conference » en plus du prix « All Academic » en raison de ses résultats académiques supérieurs.

Un joueur professionnel qui l’inspire

Jason Bay, parce qu’il aime son style de jeu. Il ne semble pas avoir de difficulté à surpasser les épreuves auxquelles il est confronté. Il semble confiant dans sa démarche et dans son attitude.

Superstitions

Il n’en a pas vraiment. Il fait toujours la même routine avant les tournois, sinon il recommence.

Au-delà du golf

Le hockey, toujours le hockey, parce qu’il pratique ce sport depuis son enfance. Il apprécie particulièrement l’esprit d’équipe, ce qui n’existe pratiquement pas au golf, et la possibilité de compter des buts. Son université étant située dans le sud des États-Unis, il est difficile d’y jouer au hockey. Il se rend tout de même à l’aréna occasionnellement et en profite quand il est de passage au Québec, à Noël, pour jouer avec ses proches.

Tableau de ses performances

 2017
  • 2e à la Classique Acura du CCPT
  • 5É à l’Invitation Desjardins du CCPT
  • 6É au Tournoi des Maîtres Desjardins du CCPT
  • 22É à l'Omnium Mackenzie Investments du PGA Tour Canada
 2016
  • 1er à l'Invitation Coca-Cola Worfford
  • 2É au Championnat provincial amateur masculin
  • 5e au Championnat des futurs pros
 2015
  • 1er au Duc de Kent
  • 4É à l’Omnium printanier
 2014
  • Récipiendaire du Programme de bourses de la Fondation Desjardins
  • 1er à l’Alexandre de Tunis
  • 5É au Championnat provincial amateur masculin
  • NCAA 2014-2015 : Il a terminé en première position au « Cape Fear National Intercollegiate », ce qui a permis à son équipe universitaire de se classer au deuxième rang de la compétition. Il a joué 68 deux fois lors du « Golfweek Program Challenge », où il a également joué 73 et 69 pour finir la compétition à -6.
 2013
  •  8É au Championnat provincial amateur masculin
 2012
  • 2É au Duc de Kent
  • 8É à l’Omnium printanier

Vincent Blanchette

You miss 100% of the shots you don’t take


Ville de naissance : Châteauguay

Club d’appartenance : Pinegrove

 
Entraîneur actuel : Paul Gagné 

École actuelle : Gradué en finances de la Gardner-Webb University

Catégorie : Homme professionnel

Classement 2017 : 130e à l’Ordre de mérite professionnel du PGA Tour Canada

Plus grande réalisation : Avoir remporté le tournoi invitation de l’Université Wofford sur le circuit NCAA de division 1, aux États-Unis, et battu le record historique en jouant -14 en trois rondes.

Facebook 

Instagram

Twitter

Articles et entrevues

Blanchette à la défense de son veston à carreaux (communiqué)

Vincent Blanchette enfile le veston à carreaux et remporte le 81e Duc de Kent (communiqué)

Vincent Blanchette discute de sa victoire (entrevue)

 
Mise à jour - février 2018