Noémie Paré

Ses débuts au golf

Elle a commencé à jouer au golf à l’âge de 11 ans à cause de son grand frère Jean-Michel. Personne d'autre ne jouait au golf dans sa famille. Elle adorait les sports en général et, en voyant son frère jouer au golf, elle a décidé d’essayer à son tour. Elle s’est rapidement rendue jouer sur un terrain puisqu’elle s’améliorait très vite.

Son développement compétitif

Vers l’âge de 12 ans, son père et son frère l’ont poussée à faire les Jeux du Québec puisque c’est un événement joyeux rempli de jeunes passionnés de sport. C’était sa première compétition et elle n’avait pas joué beaucoup auparavant, mais elle a adoré l’esprit de compétition. Elle voulait tout le temps essayer de se différencier des autres et s’améliorer. De plus, elle n’aime pas lâcher les choses; elle aime aller jusqu’au bout de son talent. C’est ainsi qu’elle a participé aux Jeux du Québec à 12, 14 et 16 ans, remportant la médaille de bronze à 14 ans et la médaille d’or à 16 ans.

Son parcours scolaire est assez mouvementé. Elle a fait son primaire au Québec, mais vers la sixième année, ses parents voulaient que leurs enfants apprennent l’anglais. Ils sont donc allés vivre à Vancouver pendant 2 ans, sans jamais arrêter de jouer au golf. En secondaire 2, elle est revenue étudier au Québec, au Collège St-Bernard, pour s’entraîner à l’Académie de golf Fred Colgan. Elle aimait bien que cette académie lui offre la chance de s’entraîner aux Etats-Unis pendant sept semaines. En secondaire 3, elle est partie étudier à New-York, dans une école anglophone, tout en continuant de jouer au golf. En secondaire 4, elle est encore revenue étudier au Québec. Cette fois-ci, à l’Académie St-Louis  qui lui donnait aussi accès au programme de golf de Fred Colgan. C'est à ce moment qu’elle a décidé de faire passer le golf avant tout, même ses études. L'école de New-York était bonne, mais Noémie souhaitait vraiment améliorer son talent au golf et sa passion lui a fait choisir de rester au Québec. Elle a ensuite habité en Floride pendant deux ans et fait ses études à distance, ce qui lui a permis d'investir beaucoup de temps dans ses entraînements au golf puisqu'elle pouvait jouer à l'année.

Son parcours universitaire

Elle a envoyé de nombreuses demandes d'admission à plusieurs universités, tout en préférant la Floride où elle venait de passer ses deux dernières années au chalet de ses parents et où son frère s'entraîne aussi. Finalement, elle a choisi Barry University parmi celles qui l'ont acceptée, car elle y bénéficiait d'une bourse plus avantageuse. Elle en est donc à sa première année universitaire et, jusqu'à maintenant, elle adore son expérience. Après ses 4 années d’études, elle veut absolument tenter sa chance sur le circuit de la LPGA. Si elle ne réussit pas à devenir professionnelle avant l'âge de 25 ans, sa deuxième option serait de revenir au Québec pour travailler dans le monde des affaires, tout en gardant le golf comme un passe-temps.

Bénévolat

Elle a fait du bénévolat pour le Grand Défi Pierre-Lavoie lorsque cet événement se déroulait à Victoriaville. Elle aime encourager les gens à faire du sport et à bouger.

Mention spéciale

En secondaire 2, elle avait reçu la mention d'Athlète de l’année.

À deux reprises, la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec lui a offert une bourse en tant qu'athlète-étudiante de la relève.

Elle a également été honorée comme Athlète relève de la région de Victoriaville.

Un joueur professionnel qui l’inspire

Jordan Spieth, pour son attitude sur le terrain autant qu'à l'extérieur du parcours. Il est très inspirant à voir jouer. Rory McIlroy est un autre joueur qu’elle admire beaucoup pour son jeu incroyable. Elle le considère comme son modèle.

Superstitions             

Elle n’a pas de superstition, car elle ne veut pas se mettre de pression. Elle essaie de garder une attitude légère.

Au-delà du golf

Elle adore être informée sur la saine alimentation et opter pour un bon style de vie. Elle mange toujours très bien et s’intéresse beaucoup à la nutrition. Elle est au courant de toutes les nouvelles tendances et essaie toujours de trouver de nouvelles façons d’améliorer ses choix alimentaires.

Tableaux de ses performances

2018
  • 2e au Championnat provincial féminin
  • 3É au Championnat partie par trous féminin
  • 4É à la Coupe Debbie Savoy Morel
  •  2017
  • 1re au Championnat des U25
  • 1re au NCAA Championship (en équipe) et 7e (individuel)
  • 2e au Championnat provincial féminin
  • 5e à la Coupe Debbie Savoy Morel
  • 7É au NCAA Division II Championship
  • 63e au Championnat canadien amateur féminin
 2016
  • 1re au Championnat des futurs pros
  • 1re à la Classique Optimiste Assante
  • 1re au Championnat provincial junior des filles
  • 2e au Championnat Premiers élans CN du Québec
  • 3e à la Coupe Debbie Savoy Morel NIVO
  • 15É sur 80 joueuses avec un score de 78-78-77 à son tout premier tournoi universitaire américain. Elle a également terminé É10 sur 100 joueuses avec 73-77 à son troisième tournoi.
 2015
  • Récipiendaire du programme de bourses Golf Québec / FAEQ
  • 1re à l’Omnium printanier junior
  • 2e au Championnat provincial junior des filles
  • 3e au Championnat Premiers élans CN du Québec
 2014
  • Récipiendaire du programme de bourses Golf Québec / FAEQ
  • 1re à la Classique junior 2
  • 5e au Championnat provincial junior des filles
  • 2É aux Jeux du Québec
  • 2É à l’Invitation Junior Graham Cooke
  • 3e au Championnat provincial partie par trous junior 
 2013
  • 1re au East Coast Junior, à Bouctouche (N.-B.)
  • 3e au Championnat provincial partie par trous junior
  • 4e à la Classique junior 2 Vertdure
 2012
  •  7e aux Jeux du Québec

Noémie Paré

Abilities can determine what you can do. Motivation determines what you will do. And Attitude will determine how well you will do it.


Ville de naissance : Victoriaville

Club d’appartenance : Victoriaville

Entraîneur actuel : Shannon Sykora

École actuelle : Barry University (3e année en administration)

Catégorie : Femme amateur/ Élite

Classement 2018 - Provincial : 2e à l’Ordre de mérite amateur féminin 

Classement 2018 - National : 8e à l’Ordre de mérite national féminin

Plus grande réalisation : Étudier dans une université américaine et remporter le Championnat provincial junior en 2016.

Facebook

Instagram

Communiqués et entrevues

Nos équipes provinciales à surveiller (communiqué 2018)
« Journée Noémie Paré » au Club de golf Victoriaville (communiqué 2018)
La maturité de Noémie Paré (communiqué 2017)
Journée Noémie Paré (communiqué 2017)
Paré et Papineau défendent leur titre avec succès (communiqué 2017)
Noémie Paré, championne nationale avec l'équipe de Barry University (communiqué 2017)
Nos équipes juniors prennent la troisième place (communiqué 2016)
Cullen Chung et Noémie Paré, les nouveaux monarques (communiqué 2016)
Papineau et Paré mettent la barre haute (communiqué 2016)
Une relève prometteuse (communiqué 2016)
Classique Optimiste Assante (entrevue 2016)
Championnat des futurs pros (entrevue 2016)
Championnat provincial junior (entrevue 2016 )
L'histoire de Noémie Paré (entrevue 2016)
 
Mise à jour - novembre 2018