Katherine Gravel-Coursol

 
Ses débuts au golf

Elle a débuté le golf alors qu’elle était toute petite. Ses grands-parents avaient un terrain de golf et elle s'y rendait très souvent. Elle frappait des balles avec ses bâtons en plastique dans la cour arrière pendant que sa mère et sa mamie préparaient les repas. C'est ainsi qu'elle a commencé à jouer dans la cour arrière de ses grands-parents et ensuite, à 9 ans, elle a fait des camps de jour au Quatres-Domaines pendant quelques étés.

Son développement compétitif

Elle a participé à son premier tournoi lorsqu’elle avait 9 ans. À cette époque, il y avait le circuit MaxiGolf et chaque année, pendant trois ans, elle a participé au tournoi local. Puis, à 12 ans, elle a débuté la compétition. Elle jouait dans les tournois du circuit provincial et, à 13 ans, elle a commencé à participer aux tournois de Golf Canada. À deux reprises, à 16 et 17 ans, elle a même participé au Championnat des États-Unis. C’est d’ailleurs dans ce tournoi qu’elle s’est fait remarquer par son entraîneur universitaire. À 18 ans, elle a fait ses premiers pas dans les tournois amateurs tout en demeurant concentrée sur les événements juniors. Maintenant, lorsqu’elle n’est pas à l’université à compétitionner sur le circuit de la NCAA, elle joue sur le circuit amateur québécois et participe également à certains tournois canadiens et américains lorsque l’opportunité se présente.

Son parcours universitaire

Elle est maintenant en 4e année à la Kansas State University. Elle a commencé ses études en marketing et a changé d'orientation après un an pour se tourner vers la publicité et les communications de masse. Elle fait également un mineur en horticulture, ce qui est bien différent de la publicité, mais les fleurs et la nature ont toujours été une passion pour elle. Au niveau du golf universitaire, son parcours se résume à un apprentissage constant d'elle-même et du golf. Le golf universitaire est bien différent du golf amateur de tous les jours et il lui a fallu du temps pour s’y adapter. L’an dernier, au printemps 2016, elle a connu sa meilleure saison. Elle a terminé le printemps avec une moyenne de 74,0 et elle a inscrit plusieurs records personnels, dont son premier score dans les 60 dans un tournoi collégial. Elle a aussi eu, pour sa première fois en carrière, un cumulatif sous la normale pour un tournoi de 3 jours (-3). Chaque année, elle devient de plus en plus confortable sur le terrain, ce qui l'amène à progresser.

Bénévolat et mentions spéciales

Pour une deuxième année, elle est membre du Student Athlete Advisory Council de son école. Ça lui apporte de l’expérience au niveau des communications et elle y raffine ses aptitudes en organisation, car une de ses tâches principales est de transmettre l’information du groupe au reste de son équipe. Elle organise aussi plusieurs événements, dont des journées de bénévolat pour différentes organisations. Pour le temps des fêtes, son groupe et elle-même adoptent une famille, lui apportent de la nourriture et lui offrent des cadeaux à glisser sous l’arbre de Noël. Ils font aussi du bénévolat dans des écoles primaires, en recueillant de denrées non périssables et de l’argent pour un organisme local. Faire du bénévolat est, pour elle, un moyen d'établir un contact avec ces gens.

  • Women's Golf All Academic Big 12
  • All-Scholar Team par le Women’s Golf Coach Association
  • Big 12 Commissionner Honor Roll

Un joueur professionnel qui l’inspire

Michelle Wie est la joueuse qui l'inspire le plus, notamment en raison de son parcours. Elle est un exemple de persévérance, car elle n'a pas toujours eu la vie facile. Jeune, elle a connu le succès, mais alors que tout le monde la prenait pour une future star de la LPGA, elle a eu un creux. Par contre, elle n'a jamais baissé les bras et, après plusieurs années creuses, elle a gagné le US Open en 2014. Elle l’inspire également par son équilibre. Pendant plusieurs années, en plus de jouer sur le circuit de la LPGA, elle étudiait à Stanford. Sur les réseaux sociaux, elle projette non seulement sa vie en tant que joueuse de golf, mais aussi sa vie en tant que Michelle Wie, la femme, ce qui pour Katherine est inspirant.

Superstitions

Elle n’a pas de grandes superstitions. Cependant, lorsqu’elle avait 13 ans, Lyse, la mère de son grand ami Vincent, lui a offert un ourson. Celui-ci a, sur une patte, une feuille d’érable rouge à laquelle se rattache une épingle en forme de papillon. Depuis ce jour, l’ourson la suit partout, peu importe le sac qu’elle utilise. Cet ourson lui rappelle sa maison, sa famille et ses amis. Elle a également un marqueur en forme de papillon qu’elle utilise depuis l’âge de 14 ans. Jusqu’à très récemment, elle n’utilisait jamais d'autre marqueur que celui-ci en compétition ou en pratique. Malgré le changement, son marqueur chanceux est maintenant dans son sac de golf en permanence et continue de la suivre partout.

Au-delà du golf

Les fleurs; elle adore planter et regarder ses plantes grandir, mais elle n'en prend pas nécessairement très bien soin. Il lui arrive souvent d’oublier de les arroser… Elle adore aussi les casse-tête et la peinture. Qu'en elle a le temps de s'y mettre, un casse-tête de 1 000 pièces peut être terminé en moins d’une semaine.

Tableau de ses performances

2018
  • 6e au Championnat provincial féminin
  • 8É à la Coupe Debbie Savoy Morel
 2017
  • 3e à la Coupe Debbie Savoy Morel
  • 3e au Championnat provincial féminin
  • 30É à la Coupe Porter féminine
  • 31É à l'Invitation Westbrook de la NCAA
 2016
  • Récipiendaire de la Bourse Suzanne-Beauregard
  • 1re  à la Coupe Debbie Savoy Morel NIVO
  • 3e au Championnat provincial féminin NIVO 
 2015
  • 1re  à la Coupe Debbie Savoy Morel NIVO
  • Année scolaire 2015-2016 : Elle a participé aux 11 tournois de la saison universitaire en terminant la saison avec une moyenne de 74,83 coups. Elle a terminé 4 fois dans le top 20 et son meilleur classement  a été à la sixième place à l’Invitation Red Raider où elle a joué 217 (+1).
 2014
  •  3e à la Coupe Debbie Savoy Morel NIVO
 2013
  • 3e au Championnat provincial parties par trous junior
  • 3e à la Coupe des joueuses NIVO
 2012
  • 2e au Championnat provincial junior des filles
  • 3e au Championnat provincial partie par trous junior
  • 3e à la Coupe Debbie Savoy Morel
 

Katherine Gravel-Coursol

C’est la vie. It all happens for a reason.


Ville de naissance : Mirabel

Club d’appartenance : Le Blainvillier

Entraîneur actuel : Roger Lauzon

École actuelle : Graduée de Kansas State University

Catégorie : Femme amateur/ Élite

Classement 2018 - Provincial : 8e à l’Ordre de mérite amateur féminin

Classement 2018 - National : 57e à l’Ordre de mérite national féminin

Plus grande réalisation : Avoir gagné le Championnat provincial au niveau juvénile à 14 ans, avoir signé son contrat pour l’université américaine et avoir fait son premier trou d’un coup à vie en plus d’avoir joué sa meilleure ronde en compétition à un tournoi collégial en Arizona.

Facebook

Instagram

Articles et entrevues

Gravel-Coursol et Chartrand victorieuses (communiqué 2017)
Équipe de golf universitaire (communiqué 2016-2017) 
L’histoire de Katherine Gravel-Coursol (entrevue 2015)
 
 
Mise à jour - novembre 2018