L'AGA de Golf Canada : une affaire de famille!

 
 
Jean-Pierre Beaulieu (à gauche de sa mère), directeur général de Golf Québec et 
Charlie Beaulieu (à droite de sa mère), 115e président de Golf Canada,
entourés de leurs frère et soeur
 
 
 
Par Mario Brisebois/ mongolf.ca
L’Assemblée annuelle de Golf Canada tenue à Montréal la semaine dernière s’est transformée en une immense sortie de famille.
 
Avec la matriarche Yvette présente et alerte à 91 ans qu’elle fête cette semaine, ils étaient rien de moins que 21 membres de la famille Beaulieu au souper de clôture samedi soir pour célébrer le jour un de Charlie à titre de 115e président d’une organisation doyenne dans le sport, celle-ci remontant à 1896.

En ajoutant Diane Dunlop-Hébert, une mentor et présidente nationale en 2012, René Noël et Debbie Savoy-Morel, respectivement directeur général et professionnelle émérite au club Le Mirage, en remontant à Jean-Luc Ouimet et Yvan Vanier qui ont été ses partenaires de jeu et du 19e trou à son premier club à Lorraine, ils étaient aussi une quarantaine d’amis sur place ce qui aide à remplir une salle de 220 personnes.

À vrai dire, il ne manquait que… Céline.

Succès, défis, la bonne formation et plus

C’est vraiment un honneur d’être élu à la barre de Golf Canada puisque Charlie Beaulieu représentera pendant un an plus de 300 000 golfeurs-membres (314 000) repartis dans presque 1400 clubs (1 390) partout au pays. Du même souffle, il y a les responsabilités comme des actifs de l’ordre de 33,5 millions à (bien) gérer avec le chef de direction Laurence Applebaum et son personnel.

Pas de souci. Reconnu pour son implication, il n’est surtout pas une recrue. Entrepreneur dans l’immobilier après l’avoir été dans la mode, il est familier avec la gestion.

Il connaît aussi très bien le rodage de son sport ayant présidé la Fédération provinciale qu’il a jumelée à Golf Québec au nom de la simplification. Il siège au comité de Golf Canada depuis 201, où il est une figure appréciée.

Avec huit talents canadiens à la PGA et cinq autres à la LPGA, la formation va bien.

Il en va de même pour les Omniums canadiens aux deux grands circuits, le partenariat avec RBC et CBC étant été prolongés jusqu’en 2023 ce qui n’est pas rien, les commandites à coups de millions ne courant pas les rues.

Mais cela dit, il existe des défis et il le sait. Quoique le golf compte 5,7 millions d’adeptes au Canada selon les dernières études, la participation n’est plus la même et conséquemment, des parcours deviennent des développements commerciaux ou résidentiels.

En passant par l’innovation, l’intégration et la diversité de rendre le golf plus accessible a été un des premiers propos de Charlie Beaulieu lors de sa première allocution à la présidence.

On y reviendra…

Une autre note importante au sujet de Charlie Beaulieu, père de trois enfants à bientôt 65 ans même s’il n’en montre que 56 ans avec la bonne forme, il donne aussi dans la philanthropie. La famille a amassé 1,2 million de dollars à la mémoire de leur père Roland, décédé en jouant au golf.

Aussi dans les honneurs

Ce n’est pas une, mais deux fois que le souper de clôture de l’Assemblée annuelle, événement somme toute habituellement protocolaire avec les dix provinces, s’est transformé en party de famille.

Honoré pour son implication et sa contribution toutes ces années, Raymond Gaudet fondateur du club Montcalm, avait 17 membres de sa famille ou des très proches dans la salle.

Officiel de niveau quatre, Jean-Claude Gagné, ex-président de Golf Québec et toujours membre à Milby, a été honoré pour la connaissance et la haute qualité du français dans les traductions ses règles.

Raymonde Michaud, du club Rivière-du-Loup, a été la populaire gagnante du prix de bénévole de l’année. La dame a 78 ans.

Immense merci, Daniel

Nos plus sincères félicitations à Daniel Caza. Longtemps journaliste assigné à la couverture du Canadien, des Nordiques, des Expos et de nombreux grands événements à Montréal, il est devenu et reste toujours (très) heureusement l’homme de confiance de Richard Beaudry à Golf International, Golf Les Affaires, mon golf.ca sur internet et le 19e trou à la télé.
Le golf est chanceux de compter sur Daniel et j’en témoigne.

Le mot de la fin

« Il faut des golfeurs ! », a répété presque dix fois plutôt qu’une le sage Monsieur Gaudet dans son discours afin que le message reste bien imprégné chez les autorités.

Il a remercié Évangéline, son épouse depuis maintenant 56 ans, qui a mené les opérations tant d’années, et ses enfants qui ont pris la relève des opérations au complexe de 36 trous.

Rémi Bouchard a été (très bon) animateur du colloque de Golf Canada.

À suivre…

Golf Québec a tenu aussi la fin de semaine dernière son assemble annuelle. On s’en jase dans une prochaine chronique.